Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : PROTECTION DE L’ENFANCE, LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL S’ENGAGE

Le Conseil départemental de Seine-et-Marne vient de signer une convention avec l’État et l’Agence régionale de santé (ARS) qui vise à réduire les inégalités et à mieux protéger les enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Souvent stigmatisés, ces derniers rencontrent de nombreux obstacles au cours de leur parcours. « Grâce à […]

Le Conseil départemental de Seine-et-Marne vient de signer une convention avec l’État et l’Agence régionale de santé (ARS) qui vise à réduire les inégalités et à mieux protéger les enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE). Souvent stigmatisés, ces derniers rencontrent de nombreux obstacles au cours de leur parcours. « Grâce à cette convention, la Seine-et-Marne s’engage plus encore pour améliorer les conditions de vie des 6.400 enfants qui lui sont confiés. La Seine-et-Marne entend ainsi devenir un département exemplaire », explique Patrick Septiers, président du conseil départemental.

En mobilisant plus de 28 millions d’euros sur la période 2020-2022 dont 15,4 millions d’euros financés par la collectivité locale, ce partenariat tripartite entend conduire des actions tangibles, comme la construction d’une  « Maison des 1.000 jours ». La création de cette nouvelle structure, menée conjointement avec l’hôpital de Melun et l’ARS, va favoriser l’accueil des mères en difficulté. Parmi les autres programmes soutenus, la mise en œuvre d’un appel à projets d’action éducative en milieu ouvert (AEMO) doit permettre aux enfants de rester dans leur famille plutôt que de glisser vers les services de l’ASE. Cette convention entend, par ailleurs, renforcer le suivi médical avec le déploiement sur le territoire de cabines de télémédecine pour le bilan de santé des enfants de plus de 14 ans.

« La signature de cette convention confirme surtout les orientations déjà prises par le département en y apportant des financements et nous donne l’opportunité de prendre de nouvelles dispositions indispensables à l’amélioration du bien-être des enfants », conclut Bernard Cozic, vice-président en charge des solidarités au conseil départemental de Seine-et-Marne. 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.