Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : UN DISPOSITIF DE DÉPISTAGE MOBILE INAUGURÉ À MORMANT

Le Conseil régional d’Île-de-France poursuit son renforcement des moyens de dépistage de la Covid-19 sur le territoire francilien. La semaine dernière, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), la Région lançait MobilTest, un dispositif itinérant qui sillonne, de ville en ville, pour proposer de dépister gratuitement la population. Réalisés par des professionnels de santé, […]

Le Conseil régional d’Île-de-France poursuit son renforcement des moyens de dépistage de la Covid-19 sur le territoire francilien. La semaine dernière, en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), la Région lançait MobilTest, un dispositif itinérant qui sillonne, de ville en ville, pour proposer de dépister gratuitement la population. Réalisés par des professionnels de santé, deux tests sont ainsi proposés : l’un virologique de type RT-PCR pour déterminer si une personne a été récemment contaminée, l’autre sérologique pour détecter la présence éventuelle d’anticorps caractéristiques. Ces deux unités peuvent réaliser chaque jour 200 dépistages et plusieurs dizaines de villes se sont, d’ores et déjà, portées candidates pour les accueillir. En Seine-et-Marne, Chelles a été une des toutes premières communes à bénéficier de ce dispositif.

Aujourd’hui, toujours en partenariat avec l’ARS, le conseil régional lance deux nouvelles unités de dépistage mobiles spécialement dédiées aux territoires ruraux. Avec ces presque 6.000 kilomètres-carrés de territoire, le département de Seine-et-marne est le premier concerné par cette initiative. Mercredi, c’est d’ailleurs dans la petite ville de Mormant, à 10 kilomètres de Nangis, que ce premier bus a fait étape, en présence de Valérie Pécresse, présidente du conseil régional d’Île-de-France, et d’Aurélien Rousseau, directeur de l’ARS. Les habitants ont pu gratuitement, et sans rendez-vous, se faire dépister et connaître les résultats sous 24 heures.

À ces solutions itinérantes va venir s’ajouter l’ouverture par l’ARS, d’ici la fin du mois, de 20 centres de dépistage en Île-de-France afin de venir en soutien des hôpitaux et des laboratoires qui frôlent la saturation.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.