Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

TARN-ET-GARONNE : PLUSIEURS ÉLÈVES ET UN ENSEIGNANT CONTAMINÉS PAR LA COVID-19 À MONTAUBAN

“En raison de la découverte de cas positifs à la maladie de COVID19 et afin de prévenir les risques de propagation de l’épidémie de covid-19 au sein des établissements scolaires, des écoles et des crèches, le préfet de Tarn-et-Garonne, après consultation de Monsieur le directeur académique des services de l’éducation nationale de Tarn-et-Garonne, de Monsieur […]

En raison de la découverte de cas positifs à la maladie de COVID19 et afin de prévenir les risques de propagation de l’épidémie de covid-19 au sein des établissements scolaires, des écoles et des crèches, le préfet de Tarn-et-Garonne, après consultation de Monsieur le directeur académique des services de l’éducation nationale de Tarn-et-Garonne, de Monsieur le délégué territorial de l’agence régionale de santé, et du maire de la commune concernée, a pris, le 18 novembre, les arrêtés de fermeture administrative suivants : la classe de terminale générale en contact avec trois élèves dépistés positifs au lycée Michelet de Montauban est fermée jusqu’au vendredi 20 novembre 2020 inclus. 

La classe de terminale professionnelle en contact avec deux élèves et un enseignant dépistés positifs au lycée Bourdelle de Montauban est fermée jusqu’au vendredi 20 novembre 2020 inclus” informe la préfecture du Tarn-et-Garonne.

La FCPE du Tarn-et-Garonne avait interpellé en septembre dernier sur le risque accru de contamination au lycée Bourdelle : “Cette année il y a un nouveau collège à Verdun-sur-Garonne, il doit avoir un infirmier scolaire au minimum par établissement, au lieu de recruter un nouveau infirmier on est allé chercher un des deux infirmiers du plus grand établissement de l’académie : le lycée Antoine Bourdelle. A la rentrée, il n’y aura donc plus qu’un seul infirmier sur place pour 3000 élèves et plus de 400 membres du personnel en pleine crise sanitaire, c’est désolant et risqué” avait prévenu la présidente de la FCPE du Tarn-et-Garonne. A présent, ce sont les directeurs des lycées qui doivent juger si l’enfant ou le personnel est susceptible d’être à risque ou pas et décider de la suspension provisoire de l’accueil des élèves (partielle ou totale).

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie assure, quant à elle, la recherche des cas contacts.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet