Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

TOULOUSE : COLLAGES DANS PLUSIEURS RUES DE LA VILLE POUR DÉNONCER LE GÉNOCIDE DES OUÏGHOURS

Les colleuses féministes de Toulouse à l’initiative de ces collages souhaitent dénoncer le génocide des Ouïghours en Chine. Cette minorité de 11 millions de personnes vit dans la province du Xinjiang depuis le VIII ème siècle. lls sont les descendants d’anciens nomades installés dans la région depuis le VIIIe siècle aux côtés d’autres populations, dont […]

Les colleuses féministes de Toulouse à l’initiative de ces collages souhaitent dénoncer le génocide des Ouïghours en Chine. Cette minorité de 11 millions de personnes vit dans la province du Xinjiang depuis le VIII ème siècle. lls sont les descendants d’anciens nomades installés dans la région depuis le VIIIe siècle aux côtés d’autres populations, dont des Mongols, des Kazakhs et des membres de l’ethnie chinoise han, majoritaire en Chine.

Crédit photos : @colleusesféministesdeToulouse

On les trouve également Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Kirghizstan et en Turquie. Depuis 1949,  les communistes arrivés au pouvoir mènent une campagne de répression contre cette communauté musulmane qui réclament son indépendance , une répression si violente qu’entre 1949 et 2020, les Ouïghours passent de 80 % à moins de 50 % de la population du Xinjiang.

Interdiction de culte, de pratiquer le Ramadan, de prier, arrestations arbitraires, camps d’internement, stérilisations forcées le gouvernement chinois ne recule devant aucune méthode pour anéantir les Ouïghours.

D’après Amnesty International, plus d’un million d’Ouïghours seraient aujourd’hui détenus de façon arbitraire dans des centres de rééducation politique. Dans ces camps, femmes, enfants, hommes, travailleraient parfois pour des sous-traitants chinois de grandes marques occidentales. Certains disparaissent sans laisser de traces. Pékin parle de centres de formation, s’inscrivant dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme.

Pour l’association France Ouïghours « il faut dire stop aux camps de concentration et la torture des Ouïghours et appeller à boycotter ces grandes marques » dont la liste figure sur leur site internet. De nombreuses femmes Ouïghours ont témoigné des stérilisations forcées qu’elles ont subies dans ces camps d’internement.

Les colleuses féministes de Toulouse tentent ainsi de sensibiliser le grand public à ce génocide des Ouïghours.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet