Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

TROIS ENTREPRISES DE L’AISNE LAURÉATES DU FONDS DE SOUTIEN AUTOMOBILE

Lourdement impactée par la crise sanitaire, la filière automobile a été l’un des premiers secteurs à bénéficier d’un fonds de soutien spécifique dans le cadre du Plan de relance gouvernemental. Aujourd’hui, « 151 projets lauréats ont été retenus représentant plus de 373 millions d’euros d’investissements industriels soutenus pour plus de 139 millions d’euros par l’État. Parmi […]

Lourdement impactée par la crise sanitaire, la filière automobile a été l’un des premiers secteurs à bénéficier d’un fonds de soutien spécifique dans le cadre du Plan de relance gouvernemental.

Aujourd’hui, « 151 projets lauréats ont été retenus représentant plus de 373 millions d’euros d’investissements industriels soutenus pour plus de 139 millions d’euros par l’État. Parmi ces projets lauréats, 66 nouveaux projets automobiles, portés par 62 entreprises », détaille le Gouvernement. Dans l’Aisne, trois entreprises labellisées Territoires d’industrie vont profiter de ce dispositif.

 À Seboncourt, Mahler FilterSysteme, spécialiste des systèmes de filtration d’air et des déshuileurs, va développer son activité en intégrant de nouvelles lignes de production à la suite de la fermeture de la société anglaise Telford. « Ce projet a vocation à conserver en Europe de l’ouest des productions aujourd’hui largement délocalisées dans des pays à bas coût de main d’œuvre. Il devrait générer la création de 20 à 30 emplois. »

 Positionnée dans le benchmarking, l’entreprise A2Mac1, située à Hary, emploie 170 salariés et « héberge l’intégralité de ses équipes mondiales de recherche et développement ». Elle porte un projet visant à accompagner « la transformation numérique des systèmes d’information, avec une plateforme logicielle applicative 100% Cloud. Il s’inscrit dans le cadre de l’accélération de la transformation digitale de l’industrie automobile ».

Enfin, l’équipementier Defta, implanté à Essômes-su-Marne, va poursuivre la modernisation de son parc industriel avec un projet ambitieux d’acquisition d’une ligne de lavage automatisée et la robotisation d’une ligne d’usinage et d’assemblage de composants de boîte de vitesse.

« Il vise également à poursuivre la transformation digitale du site à travers la mise en place d’un système de suivi industriel communiquant avec les machines. »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet