Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

TROYES : LE FAUCON PÉLERIN REVIENT EN VILLE

Chasser les pigeons, qui dégradent les bâtiments historiques avec leurs fientes, est un vrai casse-tête. La réintroduction du faucon pèlerin est une solution à laquelle pensent de nombreuses villes. À Troyes, un nichoir sera installé dans la tour Saint-Paul de la cathédrale, à l’occasion de sa restauration. Cette tour sera en effet l’objet de gros […]

Chasser les pigeons, qui dégradent les bâtiments historiques avec leurs fientes, est un vrai casse-tête. La réintroduction du faucon pèlerin est une solution à laquelle pensent de nombreuses villes. À Troyes, un nichoir sera installé dans la tour Saint-Paul de la cathédrale, à l’occasion de sa restauration. Cette tour sera en effet l’objet de gros travaux de restauration en 2021.

Dans le passé, un couple de faucons pèlerins s’y étaient en fait déjà installés. Mais les corneilles, notamment, les en avaient chassés, ainsi que leurs petits. D’où l’idée d’installer un nichoir, en lien avec la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux), pour permettre au rapace de revenir occuper les lieux et préserver la cathédrale de Troyes de la prolifération des pigeons. Et réguler ainsi la population de pigeons.

Le faucon pèlerin est considéré comme l’oiseau le plus rapide du monde, du moins en piqué. Lors de la phase plongeante de l’attaque, sa vitesse a été mesurée entre 130 et 184 kilomètres par heure. La difficulté pour le faucon de chasser un pigeon réside dans le fait qu’une manœuvre en piqué manque de précision. Et s’il manque souvent sa proie, il n’en reste pas moins qu’un faucon mange, en moyenne, un pigeon par jour, voire plus !

Depuis le début des années 2000, des cas d’hivernage de faucons-pèlerins sont signalés à Troyes. Parmi les sites de reproduction privilégiés en zones urbaines figurent ceux d’origines anthropiques comme les cathédrales, les églises, les centrales nucléaires comme à Nogent-sur-Seine dans l’Aube, ou encore les cheminées d’usine. Sans oublier les pylônes très haute tension, des sites très prisés par les faucons hobereaux et les faucons crécelles, et qui le sont également par les faucons pèlerins.

D’ailleurs, leur occupation de sites d’origine anthropique s’étend globalement dans le nord-est et le nord de la France. Ces localisations laissent à penser qu’il s’agit en fait de la conséquence des réintroductions de l’espèce en Allemagne et en Belgique, alors que leur population avaient beaucoup baissé. 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet