Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

UN CONDUCTEUR DE TRAM AGRESSÉ… POUR AVOIR RÉCLAMÉ LE PORT DU MASQUE

Alors que le décès d’un chauffeur de bus à Bayonne, frappé par des passagers dont l’un refusait de porter un masque, est encore dans tous les esprits, voilà une affaire qui risque de faire beaucoup de bruit. En fin de journée ce jeudi soir, apparemment à l’arrêt de Godrans, à Dijon, un conducteur de tramway […]

Alors que le décès d’un chauffeur de bus à Bayonne, frappé par des passagers dont l’un refusait de porter un masque, est encore dans tous les esprits, voilà une affaire qui risque de faire beaucoup de bruit.

En fin de journée ce jeudi soir, apparemment à l’arrêt de Godrans, à Dijon, un conducteur de tramway en fin de service a interpellé deux personnes qui tentaient de monter sans masque, malgré les consignes en vigueur depuis le déconfinement. Le ton est rapidement monté, plusieurs insultes et menaces ont fusé, avant que les voyageurs récalcitrants n’agressent physiquement le conducteur. 

Âgé d’une quarantaine d’années, l’homme a été finalement pris en charge par les pompiers. La CGT étudierait la possibilité d’un droit de retrait ce vendredi.

Alors qu’un fait divers très similaire vient de se produire à Orléans (l’agresseur d’un conducteur de bus a été appréhendé ce jeudi), la problématique de la violence des réactions quant au port du masque pose question, et pas seulement dans les transports en commun. De nombreux commerçants et restaurateurs se plaignent eux aussi de la grande difficulté de contraindre leurs clients négligents de se plier à la réglementation, la moindre remarque suscitant bien trop souvent mots d’oiseaux et réponses virulentes. Certains n’hésitent pas à recourir à une certaine dose d’humour en guise d’avertissement, renvoyant notamment au standard de l’Elysée et de Matignon, une idée reprise par de nombreux petits commerces partout en France. Pas sûr que cela suffise à endiguer la violence, mais au moins cela fait sourire.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.