Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

UN RECUEIL DE POÈMES FACILE À LIRE ET TRÈS MODERNE, ÇA VOUS DIT ?

C’est en tout cas ce que vous trouverez en lisant « Tranche de vie » de Laurence Wagner !

Une lecture simple et abordable vous attend avec ce recueil de poésie. Il se lit presque comme un récit.

Ce sont des petits morceaux de la vie de tous les jours, des joies, des peines, des envies, des attentes, qui se savourent les uns après les autres. Les thèmes sont très variés, il y en a pour tous les goûts ! Et associés ensemble, ils forment presque une vie entière.

Laurence Wagner nous propose un recueil de poèmes à la fois facile et ludique: « Tranches de vie ».

Mais il y a aussi des poèmes plus généraux, moins personnels. Et notre gros coup de cœur est pour l’histoire de la sirène de Varsovie. On croirait lire un conte ! C’est tout juste si on a l’impression de lire de la poésie tellement la lecture est fluide.

« La légende raconte qu’elle arriva

Sur la place du marché de la vieille ville

Et c’est pour ça qu’on l’honora

Avec cette statue mi-poisson mi-fille »

Extrait de « La petite sirène »

Tous ces poèmes sont étonnants. Vous allez vous faire une tout autre idée de ce qu’est la poésie. C’est frais, c’est sans prétention, c’est moderne.

Vous trouverez même peut-être que certains de ces poèmes sont très terre-à-terre tellement ils sont facile d’accès. Mais vous ne pourrez pas nier leur sensibilité ni leur beauté. C’est de la poésie populaire qui vaut le détour !

Pour acheter le livre : https://desauteurs-deslivres.fr/product/tranche-de-vie/ 

Crédit photos: Media Livres.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.