Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

VACCINATION CONTRE LE COVID-19: LE PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE HAUTE-GARONNE TIRE LA SONNETTE D’ALARME

“Le début de la campagne de vaccination est un échec, il est trop lent et ne permet pas d’atteindre 25 millions de personnes vaccinées d’ici cet été. De son côté, le conseil départemental de la Haute-Garonne reste mobilisé auprès de l’État pour faciliter et accélérer la campagne de vaccination. En Haute-Garonne, le nombre de centres […]

“Le début de la campagne de vaccination est un échec, il est trop lent et ne permet pas d’atteindre 25 millions de personnes vaccinées d’ici cet été. De son côté, le conseil départemental de la Haute-Garonne reste mobilisé auprès de l’État pour faciliter et accélérer la campagne de vaccination.

En Haute-Garonne, le nombre de centres de vaccination doit passer de 36 à 50 soit 1 site pour 25 000 habitants. Le département propose de coordonner les campagnes de vaccination dans les établissements médico-sociaux et de mettre en place une équipe mobile pour les vaccinations à domicile destinées aux personnes isolées” explique Georges Meric, président du Conseil départemental de Haute-Garonne.

La campagne de vaccination a démarré chez les Sapeurs-pompiers de Haute-Garonne de plus de 50 ans. Cette semaine, une soixantaine de soldats du feu du département, tous volontaires de plus de 50 ans, ont été vaccinés contre le Covid-19. “ Les pouvoirs publics doivent accélérer la vaccination de masse dans les prochaines semaines et prochains mois si on veut atteindre l’objectif de 100 000 personnes vaccinées par jour. C’est la condition pour sortir de cette crise sanitaire.

Comme il l‘a fait pour les masques et les tests il y a quelques mois, le Conseil Départemental de la Haute-Garonne se tient prêt à mobiliser ses moyens logistiques et humains : médecins et infirmières volontaires, le laboratoire vétérinaire départemental (EVA) ainsi que ses infrastructures, gymnases et collèges, pour installer des centres de dépistage” conclut le président du conseil départemental.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.