Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

JURA: VIGILANCE ORANGE CANICULE

Après le Sud-Ouest de la France, ce sont désormais le Centre et l’Est de l’Hexagone qui voient déferler une vague de chaleur d’une intensité rare. Trente-neuf degrés sont en effet attendus ce vendredi 31 juillet dans plusieurs localités du département, de Dole à Thoirette en passant par Lons-le-Saunier. Et même si cela reste en-dessous des […]

Après le Sud-Ouest de la France, ce sont désormais le Centre et l’Est de l’Hexagone qui voient déferler une vague de chaleur d’une intensité rare. Trente-neuf degrés sont en effet attendus ce vendredi 31 juillet dans plusieurs localités du département, de Dole à Thoirette en passant par Lons-le-Saunier. Et même si cela reste en-dessous des quarante degrés enregistrés dans le Lot-et-Garonne la veille (ressenti quarante-quatre degrés !), ces températures mettent les plus vulnérables d’entre nous en danger.

C’est donc en toute logique que le Jura, comme douze autres départements voisins, a été placé en vigilance orange.

Après avoir martelé ces dernières semaines les gestes barrières à respecter pour lutter contre la propagation du COVID19, ce sont désormais les gestes barrière anti-canicule que la préfecture promeut dans ses communiqués. Entre deuxième vague redoutée et réchauffement climatique, les uns comme les autres seraient sans doute à intégrer pour de bon dans les esprits. 

Un début de mandat en tout cas animé pour le nouveau préfet David Philot, très « fraîchement » nommé hier par le président de la République en remplacement de Richard Vignon, en poste depuis presque quatre ans.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.