Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : CHRONIQUES NOMADES, UNE EXPOSITION RAFRAÎCHISSANTE

Pour cette cinquième édition auxerroise, l’exposition interpelle le visiteur sur nos rapports avec la nature. Du Grand Nord à l’Australie en passant par l’Asie. « Ce que nous avons à perdre », voilà en quelques mots le fil conducteur de l’édition 2020 du festival de la photographie de voyage. « Le festival Chroniques Nomades interroge depuis plus de […]

Pour cette cinquième édition auxerroise, l’exposition interpelle le visiteur sur nos rapports avec la nature. Du Grand Nord à l’Australie en passant par l’Asie.

« Ce que nous avons à perdre », voilà en quelques mots le fil conducteur de l’édition 2020 du festival de la photographie de voyage. « Le festival Chroniques Nomades interroge depuis plus de vingt ans les rapports que la photographie, depuis son origine, entretient avec le voyage », explique Claude Geiss, le directeur artistique. « Investigation documentaire, témoignage, quête de soi-même ou d’un ailleurs plus ou moins idéal, le voyage est une manière d’être au monde en se confrontant à la différence, celle des hommes comme celle des climats. Pourtant, aujourd’hui, un même constat s’impose, en quelque point du globe que l’on se trouve : parallèlement à la mondialisation économique et culturelle et à l’uniformisation qu’elle entraîne, l’état de santé de notre planète s’avère partout alarmant. »

Aurore Bagarry livre avec Glaciers du Mont-Blanc une vision personnelle de la montagne tout en dressant un « état des lieux provisoire » du massif quand Arnaud Vareille révèle avec La nature des choses, une image singulière de la biodiversité. L’intimité entre les éléphants du sud-est asiatique et leurs cornacs est dévoilée, quant à elle, avec Des éléphants et des hommes de Jean-François Mutzig. Avec Daintree Forest, « Laurent Gueneau nous invite à une expérience d’immersion dans la forêt primaire de Daintree située dans le Queensland en Australie ». Michel Rawicki partage sa fascination pour le Grand Nord et l’Antarctique qu’il parcourt depuis 25 ans ans dans L’appel du froid. Enfin, Marie-Hélène Le Ny propose une « double vision : celle des satellites de reconnaissance spatiale et celle, plus familière, de la vision à hauteur d’homme », qui nous met face à nos responsabilités de pollueurs.

Portrait d’un éléphant avec son cornac Sri Lanka (2004)

Plus d’information sur chroniquesnomades.com

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

LA MAGNIFIQUE SOCIETY : UN GRAND FESTIVAL RÉMOIS !

TENDANCE

Près de 26 000 personnes ont foulé la pelouse du Parc de Champagne durant ce week-end de la Magnifique Society du 24 au 26 juin, un record historique depuis le début de la création de ce festival rémois. Cette dernière édition a vu sa jauge d’accueil journalière évoluer passant de 6000 à 10 000 festivaliers par jour. Dans le cadre idyllique et verdoyant de cet écrin de verdure, retour sur ces trois jours de fête où plus de 30 artistes se sont relayés sur scène.