Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : COMME UN PARFUM DE LIGUE #1 CETTE SEMAINE À AUXERRE

Pendant des années, les matchs entre les Auxerrois et les Marseillais faisaient partie des classiques du championnat de Ligue 1 de football. Depuis la rétrogradation des Ajaïstes en division inférieure, seules les rencontres de la coupe de France permettent au club de la route de Vaux de renouer avec son glorieux passé. Lors de ce […]

Pendant des années, les matchs entre les Auxerrois et les Marseillais faisaient partie des classiques du championnat de Ligue 1 de football. Depuis la rétrogradation des Ajaïstes en division inférieure, seules les rencontres de la coupe de France permettent au club de la route de Vaux de renouer avec son glorieux passé. Lors de ce 32e de finale, les joueurs d’Auxerre (cinquièmes de Ligue 2) reçoivent les stars de la cité phocéenne (neuvièmes de Ligue 1) mercredi dans un match décalé où flottera forcément une ambiance des « grands soirs ».

Si la rencontre semble a priori être à la portée de l’Olympique de Marseille, la réalité sur le terrain pourrait être bien différente tant les deux équipes sont dans des dynamique contraires. Après la mise à pied de leur entraîneur, le Portugais André Villa-Boas, les joueurs de Marseille ont connu la défaite (0-2), dimanche dernier, sur leur pelouse du stade Vélodrome lors du Classico les opposant au Paris-Saint-Germain (PSG), tandis que les Auxerrois, en course pour la montée, connaissent un début de saison réussi, à huit longueurs du leader troyen et à six points du dauphin, Toulouse.

En l’absence de supporters, crise sanitaire oblige, l’AJ Auxerre aura à cœur de montrer qu’ils ont le niveau pour prétendre retourner à l’échelon supérieur alors que leurs adversaires, à 15 points des places européennes, devront l’emporter pour éviter la crise jusqu’à la fin de la saison et espérer, encore, jouer en Europa League l’an prochain. Il n’en reste que mercredi en habitués de la coupe de France – les Auxerrois l’ont emporté quatre fois et les Marseillais à 10 reprises – les joueurs des deux équipes vont devoir briller s’ils veulent passer un tour supplémentaire d’autant que la rencontre sera retransmise sur France Télévisions.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.