Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : LE PROJET DE CENTRALE BIOMASSE DE TONNERRE ABANDONNÉ

L’hostilité de l’association Arpent aura eu finalement raison de la patience de la société France industrie énergie. Alors que les différents acteurs économiques, politiques et consulaires étaient favorables à cet investissement de plus de 40 millions d’euros dans la zone d’activités Actipôle à Tonnerre, l’industriel a annoncé dans un communiqué qu’il se retirait du projet, […]

L’hostilité de l’association Arpent aura eu finalement raison de la patience de la société France industrie énergie. Alors que les différents acteurs économiques, politiques et consulaires étaient favorables à cet investissement de plus de 40 millions d’euros dans la zone d’activités Actipôle à Tonnerre, l’industriel a annoncé dans un communiqué qu’il se retirait du projet, lassé par les différents recours.

France industrie énergie devait implanter sur une vingtaine d’hectares une unité de cogénération à biomasse pour produire, à partir de bois de récupération, de l’électricité pour l’équivalent de 7.000 habitants. Le projet prévoyait aussi d’alimenter en chaleur 80.000 mètres carrés de serres pour la production de tomates et 32.000 mètres carrés de serres pour la production de spiruline, cette algue verte aux vertus multiples.

L’association Arpent s’est félicitée de la décision du groupe industriel d’abandonner un projet « stupide » et écologiquement irresponsable. Dans les colonnes de l’Yonne républicaine, le  collectif écologiste a affirmé que « l’énergie que nous avons mise contre ce projet nous allons la mettre en proposant des projets alternatifs, concernant notamment la forêt, qui pourront être un plus pour le Tonnerrois ».

Il n’en reste que la centrale de biomasse couplée aux activités annexes promettait la création d’une bonne centaine d’emplois directs ou directs. Lourdement touchée par la désindustrialisation de son bassin économique dans les années 1990, la ville de Tonnerre qui doit faire face, en outre, à la disparition progressive de ses commerces et de ses services, pouvait espérer trouver dans l’implantation de cette centrale un second souffle.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet