Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : LES VENTES DE RÉSIDENCES SECONDAIRES EXPLOSENT EN PUISAYE

Territoire de toutes les attentions, la Puisaye, à l’est du département, semble concentrer les convoitises de ces citadins, adeptes du télétravail, qui souhaitent vivre à la campagne sans être éloignés de Paris. Le confinement a profondément marqué les esprits des citadins. Reclus dans des espaces exigus, il sont nombreux à vouloir s’exiler à la campagne. […]

Territoire de toutes les attentions, la Puisaye, à l’est du département, semble concentrer les convoitises de ces citadins, adeptes du télétravail, qui souhaitent vivre à la campagne sans être éloignés de Paris.

Le confinement a profondément marqué les esprits des citadins. Reclus dans des espaces exigus, il sont nombreux à vouloir s’exiler à la campagne. Au printemps, les agences immobilières de l’Yonne ont enregistré une forte affluence de Franciliens souhaitant acquérir un bien immobilier pour une résidence secondaire. Cette tendance s’est largement confirmée en Puisaye qui, à deux heures de Paris, présente l’avantage d’avoir un marché immobilier accessible.

À Toucy, la plus ancienne agence de la ville, l’Agence Bourgogne Puisaye (ABP), dirigée par Nadège Loup a vu les demandes de visites exploser dès le déconfinement. « Habituellement, la répartition des transactions entre résidences principales et résidences secondaires était de 50-50 », explique la gérante. « Aujourd’hui, plus de 80 % des ventes sont conclues par des acheteurs parisiens qui souhaitent une résidence secondaire. Nous avons toujours eu entre 100 et 120 biens dans notre portefeuille. Aujourd’hui, leur nombre est descendu à 70. De nombreuses maisons qui étaient en vente depuis plusieurs années ont trouvé preneur en quelques jours. »

À la recherche d’une maison ancienne avec un jardin et une petite dépendance, ces acquéreurs venus d’Île-de-France ont tous à peu près le même profil. « Un couple de cadres dans le tertiaire avec enfants, avec un apport conséquent, qui souhaite travailler deux jours à Paris et le reste du temps en télétravail ». Et les mêmes exigences de prestations. « Du réseau ! Et un terrain piscinable… », sourit Nadège Loup.

« La demande a évolué. Avant les propriétaires souhaitaient une résidence secondaire, peu importe les travaux, mais avec une boulangerie et une épicerie accessibles à pied. Aujourd’hui, ils recherchent le calme d’un hameau ou d’un petit village dans une maison avec un niveau d’équipements et de finitions identiques à leur appartement parisien. »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.