Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : MARINE LE PEN AU RANCH DE L’ESPOIR

Récupération politique ou réel soutien à la cause animale ? Prompte à se déplacer sur les lieux de faits divers médiatiques, la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), Marine Le Pen s’est rendue, entre Puisaye et Gâtinais, pour rencontrer Nicolas Demajean, le propriétaire du Ranch de l’Espoir. Accompagnée de Julien Odoul, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, […]

Récupération politique ou réel soutien à la cause animale ? Prompte à se déplacer sur les lieux de faits divers médiatiques, la présidente du Rassemblement national (RN, ex-FN), Marine Le Pen s’est rendue, entre Puisaye et Gâtinais, pour rencontrer Nicolas Demajean, le propriétaire du Ranch de l’Espoir. Accompagnée de Julien Odoul, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté, elle a visité les installations de l’association sur lesquelles l’Icaunais a installé des caméras de surveillance depuis les exactions commises sur ses bêtes et dont lui-même a été victime.

Dans la nuit du 24 au 25 août, deux individus ont attaqué trois poneys à l’arme blanche. Surpris par Nicolas Demajean, ces derniers lui ont asséné un coup de serpette sur le bras avant de prendre la fuite. Si le propriétaire a eu le temps de dresser un portrait-robot qui a permis aux gendarmes de la section de recherche de Dijon d’interpeller un suspect dans le Haut-Rhin, finalement mis hors de cause, les auteurs n’ont toujours pas été arrêtés. Cette attaque fait partie de la vague inexpliquée de mutilations sur des équidés qui a lieu dans plusieurs départements depuis plus d’un an.

Aux micros de France Bleu Auxerre, Marine Le Pen a prôné le consensus et salué, une fois n’est pas coutume, le travail des services de l’État. « C’est vraiment un des sujets qui pourrait permettre, au-delà de toute étiquette partisane, de se mettre autour d’une table pour en discuter et tenter d’améliorer la situation », a-t-elle déclaré. « Les associations, les éleveurs, les agriculteurs mais aussi les chasseurs, personne ne doit être exclu. Si l’on exclut des gens de cette réflexion et de ce tour de table, alors on n’avancera pas, on ne fera qu’exacerber les divisions. »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.