Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : PERFECT DAY, « UNE ANNÉE DE REPORT »

Si la wedding planner garde espoir pour l’année qui arrive, elle réfléchit néanmoins à opérer une diversification de ses activités avec son binôme Cathy Nureau. Fanny Huebra : « Nous n’avions jamais connu d’équivalent jusqu’à présent. Nous avons été obligés d’improviser mais surtout d’énormément rassurer les futurs mariés quant au report de leur mariage. Certaines cérémonies prévues […]

Si la wedding planner garde espoir pour l’année qui arrive, elle réfléchit néanmoins à opérer une diversification de ses activités avec son binôme Cathy Nureau.

Fanny Huebra et Cathy Nureau en pleine organisation – Crédit photos : @Priscilla Puzenat

Fanny Huebra : « Nous n’avions jamais connu d’équivalent jusqu’à présent. Nous avons été obligés d’improviser mais surtout d’énormément rassurer les futurs mariés quant au report de leur mariage. Certaines cérémonies prévues au printemps ont été reportées à l’été, puis à l’automne avant d’être reprogrammées l’année prochaine. Cependant, notamment pour nos clients étrangers, des incertitudes demeurent encore avec le risque de fermeture des frontières. »

FH : « Du printemps à l’automne, nous organisons une quinzaine de mariages sur un territoire qui couvre la Bourgogne, les départements limitrophes et le bassin parisien. Cette année, nous n’avons pu en célébrer que trois : deux en août et un en septembre. Il a d’ailleurs été compliqué de faire appliquer les gestes barrières tout au long de la journée… »

FH : « Nous allons devoir recaler tous les mariages reportés cette année et nous assurer de la disponibilité de chaque prestataire, ce qui fait que nous n’avons plus beaucoup de dates disponibles pour de nouvelles demandes. Il reste une incertitude chez les futurs mariés et certains préfèrent reporter leur mariage en 2022. Un autre inquiétude demeure néanmoins. Un mariage demande l’intervention d’un minimum de cinq prestataires partenaires. Traiteurs, photographes, animateurs… Est-ce que tout le monde va pouvoir repartir l’an prochain après une année aussi compliquée ? »

FH : « Nous avons pu bénéficier du Fonds de solidarité aux entreprises et il faut reconnaitre que cela nous a sauvés. Mais si la situation perdure nous ne savons pas ce qui va advenir. Nous avons donc engagé un travail de réflexion sur un nouveau positionnement avec une diversification de nos activités vers les entreprises. Nous souhaitons mettre à profit notre expérience acquise dans l’organisation et la scénographie pour un séminaire ou un placement de produit par exemple. »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet