Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : QUELLES PERSPECTIVES POUR L’EMPLOI DES CADRES CETTE ANNÉE ?

Tentative de décryptage avec le spécialiste du recrutement, le Sénonais Jean-Marie Mignot, fondateur d’Hypérion Consulting et directeur associé de Skill2Invest. Le Médiaa : Quel bilan dressez-vous de cette année 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire ? Jean-Marie Mignot : Une année singulière, certes. Nous avons eu malgré tout beaucoup de candidats qui sont entrés […]

Tentative de décryptage avec le spécialiste du recrutement, le Sénonais Jean-Marie Mignot, fondateur d’Hypérion Consulting et directeur associé de Skill2Invest.

Le Médiaa : Quel bilan dressez-vous de cette année 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire ?

Jean-Marie Mignot : Une année singulière, certes. Nous avons eu malgré tout beaucoup de candidats qui sont entrés dans des processus de recrutement sans pour autant aller jusqu’au bout de leur démarche à cause de la situation anxiogène. La peur du lendemain, les problématiques nouvelles et les risques de chômage les ont freinés dans leur prise de décision.

Au niveau national, le recrutement des cadres a chuté de 30%. Chez Hypérion Consulting, nous avons connu une baisse de 5% seulement alors qu’en 2019, nous avions enregistré une « augmentation-record » de 25%. Certains secteurs comme la grande distribution, le transport et dans une certaine mesure le bâtiment, sont restés très actifs ainsi que certaines TPE/PME, notamment les entreprises familiales moins axées sur la recherche du profit.

D’autre part, on oublie très souvent que le poids de l’industrie est très important dans l’Yonne. L’industrie représente 10% des entreprises du département mais compte 25 % des salariés. Il existe dans ce secteur de réelles opportunités notamment pour les profils opérationnels. Nous manquons cruellement de techniciens, notamment dans la maintenance ou sur des formations spécifiques comme l’usinage ou les méthodes. 

LM : Quelle va être la tendance en matière de recrutement en 2021 ?

JMM : Aujourd’hui, lorsque j’interroge les plus de soixante entreprises icaunaises pour lesquelles Hypérion Consulting mène des campagnes de recrutement, beaucoup d’entre elles sont dans le flou. Mais je reste très confiant pour cette année. Il va y avoir de réelles opportunités grâce notamment au Plan de relance du Gouvernement qui va permettre aux entreprises d’investir.  60 % des entreprises sollicitées affirment qu’elles vont recruter. Le secteur de l’automobile devrait repartir, une fois les restrictions levées, mais ce sera plus compliqué pour les entreprises du secteur aéronautique pour lesquelles je ne vois pas de reprise avant 2022. 

En 2020, il y a eu un coup d’arrêt pour le recrutement des jeunes diplômés et les cadres « junior », je pense qu’au moins pour les seconds, il y aura une reprise des recrutements. D’autre part, outre les profils de techniciens industriels, nous manquons dans l’Yonne de profils juridiques et de cadres au profil spécifique, de niche, et un peu comme partout en France, nous recherchons des commerciaux itinérants en B to B.

LM : Qu’attendent vos clients des candidats potentiels à un poste ?

JMM : Nous sommes aujourd’hui de plus en plus attentifs, et c’est une bonne chose, aux « Soft Skills », au savoir-être, à la personnalité du candidat. L’expérience et les diplômes ne sont plus les seuls critères, même s’il est évident qu’ils restent souvent importants. Dans la recherche de commerciaux itinérants en B to B, par exemple, hormis dans des cas très précis, nous faisons attention à la capacité d’écoute, au sens de la communication du candidat plutôt qu’à son expérience. L’humilité est aussi devenue une qualité très recherchée. 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet