Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

YONNE : SEPT SITES RETENUS POUR PARIS 2024

La décision était très attendue par les clubs sportifs. Les sept sites icaunais qui ont postulés pour devenir centre de préparation lors des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ont tous été retenus par le comité d’organisation présidé par Tony Estanguet. Depuis plusieurs mois, le comité départemental olympique et sportif (CDOS) et l’agence de […]

La décision était très attendue par les clubs sportifs. Les sept sites icaunais qui ont postulés pour devenir centre de préparation lors des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 ont tous été retenus par le comité d’organisation présidé par Tony Estanguet. Depuis plusieurs mois, le comité départemental olympique et sportif (CDOS) et l’agence de développement touristique (ADT) de l’Yonne ont travaillé de concert pour répondre aux critères de sélection drastiques exigés.

Jouissant d’une proximité géographique décisive avec la capitale, la ville de Sens peut prétendre accueillir des délégations dans trois de ses clubs, chacun dans leur discipline, le Sens Volley 89 et son complexe sportif Roger-Breton, le Tennis Club de Sens et la Patriote Sénonaise pour le tir sportif olympique et paralympique. À Auxerre, sans surprise, le complexe sportif de l’AJ Auxerre et son stade Abbé-Deschamps ont validé leur ticket, tout comme le Racing Club Auxerrois (RCA) qui, avec son stade Pierre-Bouillot flambant neuf, peut accueillir dans des conditions idéales une équipe nationale de rugby. L’Entente sportive du Florentinois et son stade Jean-Lancray ont été retenus pour l’athlétisme. À Brienon-sur-Armançon, les installations de la Sentinelle de Brienon, club de la médaillée de bronze au Jeux olympiques de Pékin, Bérangère Schuh, ont été retenues pour le tir à l’arc.

« Leurs installations ont été retenues comme centres de préparation pour la qualité de leur structure qui serviront de véritable base arrière pour les athlètes du monde entier avant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Ces centres de préparation seront ouverts aux délégations dés la fin des jeux de Tokyo prévus à l’été 2021 », se réjouit le Conseil départemental de l’Yonne. Le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a dressé une liste de 619 sites en France.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet